3 JUILLET 1940

3 JUILLET CARTE DE MOUILLAGE DES BATIMENTS FRANCAIS ET ANGLAIS
3 JUILLET AMIRAL GODFROY CDT DE LA FORCE X
3 JUILLET LA FORCE X AU MOUILLAGE
3 JUILLET LA FORCE X A QUAI
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR DUQUESNE ET LE TORPILLEUR FORTUNE
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR TOURVILLE ET AUTRES BTS
3 JUILLET LA FORCE X LE CUIRASSE LORRAINE
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR DUGUAY TROUIN
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR DUQUESNE ARBORANT LA MARQUE DE L'AMIRAL GODFROY
LE DUQUESNE DANS LE PORT D'ALEXANDRIE
LE LOIRE 130 DU CROISEUR DUQUESNE
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR SUFFREN
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR TOURVILLE A QUAI
3 JUILLET LA FORCE X LE CROISEUR TOURVILLE
3 JUILLET LA FORCE X LE TORPILLEUR FORBIN
3 JUILLET LA FORCE X LE TORPILLEUR LE BASQUE
3 JUILLET LA FORCE X LE TORPILLEUR LE FORTUNE
3 JUILLET LA FORCE X LE SOUS MARIN PROTEE
3 JUILLET LA ROYAL NAVY L' AMIRAL SIR ANDREW BROWNE CUNNINGHAM CDT EN CHEF DE LA MEDITERRANEAN FLEET
3 JUILLET MESSAGE DE POUND ORIGINAL.
3 JUILLET MESSAGE DE POUND TRADUIT
3 JUILLET LES CANONNIERS BRITANNIQUES EN EXERCICE EN ARRIERE PLAN LA LORRAINE
3 JUILLET ROYAL NAVY LE PORTE AVION EAGLE
3 JUILLET ROYAL NAVY LE CUIRASSE WARSPITE
3 JUILLET ROYAL NAVY LE HMS RAMILLIES
3 JUILLET ROYAL NAVY LE HMS ROYAL SOVEREIGN
3 JULLET ROYAL NAVY LE HMS MALAYA

Alexandrie

La force X commandée par l'amiral Godfroy est au mouillage.

    Elle est composée de :
  • 1 cuirassé ancien de 26500 tonnes : La Lorraine
  • 3 croiseurs de 10000 tonnes : Les Duquesne, Tourville, Suffren
  • 1 croiseur de 7500 tonnes: Le Duguay-Trouin
  • 3 torpilleurs de 1500 tonnes : Les Basque, Forbin, Fortuné
  • 1 sous-marin : le Protée

Les forces navales anglo-françaises sont placées sous l'autorité de l'Amiral Sir Andrew Cunningham Cdt en Chef de la Mediterranean Fleet.

Dans le même port, les bâtiments de la Royal Navy sont embossés pour mettre la flotte française très proche dans le champ de leurs canons.

Sur chaque bâtiment français, ce 3 juillet, des postes de combat assignent un objectif anglais.

Le carnage sera cependant évité grâce au sang-froid et à l'entente des deux amiraux soumis à l'incompréhension de leurs amirautés et de leurs pouvoirs politiques respectifs.

Cette "désobéissance" se traduira par un gentlemen's agreement prévoyant :
-Le débarquement du mazout des bâtiments français
-Le dépôt des culasses des canons et des pointes percutantes des torpilles au Consulat de France.

Cet accord sera respecté jusqu'en 1943.