- EQUIPAGES -

Les bâtiments vivent à l'heure de l'armistice. Des mesures de démobilisation concernant les réservistes sont en cours. Depuis le début de la guerre, ils ont affiché un moral sans faille mais désormais l'inquiétude commence à gagner les équipages.

En l'absence de courrier et d'informations précises, les rumeurs les plus folles circulent à bord.

Mais ces marins n'envisagent nullement d'enfreindre les règles de la discipline. Ils restent fidèles et confiants au sein de cette marine, au service de la France.

Tous les bâtiments sont au repos mais restent à 6 heures d'appareillage c'est-à-dire que dans ce délai, ils sont prêts au combat et à un éventuel départ.

Pour la Force de Raid, en l'absence d'exercices d'entrainement à la mer et pour éviter l'inaction, des excursions à terre sont prévues à Aïn eL Turck en particulier sans oublier les sorties en ville pour oublier la chaleur lourde et étouffante oranaise. Des joutes à la voile et aux avirons, des leçons de natation se déroulent sur le plan d'eau. Des rencontres sportives opposent les bâtiments enfin des sorties militaires ou 'biffes' sont programmées. On tue l'ennui en attendant d'être mieux informé d'où l'étonnement et une certaine émotion à l'arrivée de l'armada anglaise.

La Bretagne

SOUVENIR D'UN BATIMENT DISPARU
CV LE PIVAIN CDT
INSPECTION AVANT CEREMONIE
OFFICIERS DU BORD.
MARINS REGROUPES SUR LA PLAGE AVANT
VUE DE L' EQUIPAGE
GROUPE DE MARINS
PHOTO SOUS LES CANONS.
EQUIPAGE DE LA BRETAGNE
LE SM VICTOR LE BORGNE ENTRETIENT SA FORME
MATELOTS
POSTE DE LAVAGE
SORTIE A TERRE
SORTIE
KENAVO LA BRETAGNE

Autres