On se souvient de la visite historique de l'Ambassadeur de Grande-Bretagne en France, Sir John HOLMES, à l'occasion de la commémoration du 3 juillet 2006 au cimetière de Kerfautras à Brest et de l'hommage qu'il a publiquement rendu à nos marins à cette occasion.

Il était accompagné d'une délégation d'anciens marins du HMS Hood, le navire amiral de SOMERVILLE à Mers-el-Kébir, qui sont également venus accomplir ce geste de réconciliation attendu depuis 66 ans.

Cette année, cette reconnaissance, certes tardive mais cependant bien réelle, s'est poursuivie par l'invitation lancée par la l'Association du HMS Hood à venir assister à leur propre commémoration en hommage aux 1400 marins du Hood (dont 5 marins Français !) coulé par le Bismarck le 24 mai 1941.

portsmouth1
La délégation de l'Association de MEK en compagnie des anciens du HOOD

 

portsmouth2
Ted Briggs et André Jaffré

Une délégation de notre association, composée d'Hervé GRALL, André JAFFRE et Bernard MADEC, s'est donc rendue sur place au mois de mai et a reçu un accueil chaleureux et émouvant qui témoigne de la volonté de ces anciens marins de rendre hommage à leurs anciens frères d'armes et qui ont plus que jamais conscience de l'erreur commise par celui ou par ceux qui ont pris cette funeste décision le 3 juillet 1940.

La rencontre, elle aussi historique, entre Ted BRIGGS (Président de l'Association du Hood et dernier survivant du naufrage) et André JAFFRE (l'un des derniers survivants de la Bretagne) ainsi que l'office religieux à l'occasion duquel le sacrifice de nos marins a été évoqué, furent certainement les moments les plus intenses de ces cérémonies de commémoration. Il n'est pas indifférent de constater que la reconnaissance ainsi témoignée par ces Britanniques, offre un étrange contraste avec l'ostracisme encore pratiqué en France dans certains milieux à l'égard du drame de Mers-el-Kébir.